Bien qu’appartenant à la même famille que les abeilles, les hyménoptères, les abeilles et les guêpes vivent et se nourrissent de manière totalement différente. Leur forme, leur couleur et leur taille sont également variées. Il est donc facile de les différencier à l’œil nu, l’abeille est poilue et relativement large, la guêpe est plus fine, avec une taille très étroite, qui a donné naissance à l’expression « taille de guêpe ». Mais alors, si les abeilles butinent, pollinisent et récoltent le pollen pour en faire du miel, que font-elles guêpes ? Car ce qui est sûr, c’est qu’elles sont incapables de fabriquer du miel !

De quoi se nourrissent les guêpes ?

Leur régime alimentaire est différent des abeilles. Les guêpes aiment tout ce qui est sucré, c’est pourquoi elles viendront l’été se nourrir dans votre pot de confiture, vos fruits ou peuvent même aller voler le miel des abeilles directement dans la ruche ! Elles se nourrissent aussi de nectar et de petits insectes.

Les guêpes adultes ne mangent en général pas de viande, mais découpent soigneusement de petits bouts de votre barbecue savamment préparé, pour nourrir leurs larves qui elles, raffolent de protéines et peuvent se nourrir également d’autres insectes.

Les guêpes vivent-elles en colonie comme les abeilles ?

Certaines guêpes, dites sociales, vivent en groupe au sein d’un nid. Elles ont une reine, comme les abeilles, qui s’occupe de la reproduction du nid. Les femelles ouvrières et les mâles pour la reproduction, leur organisation est relativement similaire à celle des abeilles et leur nid possède des alvéoles de la même forme que celles d’une ruche.

Mais certaines guêpes sont solitaires, comme les guêpes fouisseuses, les pompiles ou les guêpes maçonnes. Elles construisent leur nid dans des cavités de bois en décomposition, dans la terre, ou fabriquent même des petits nids en argile. Elles chassent un insecte qu’elles paralysent avec leur venin et l’enferment ensuite dans une cavité dans laquelle elles vont pondre un œuf. Elles referment ensuite cette petite « bulle » d’argile pour que l’œuf, une fois éclot puisse se nourrir de l’insecte enfermé. Elles recommencent ainsi pour chaque œuf qu’elles vont pondre.

Certaines guêpes sont indispensables à la pollinisation

Des plantes particulières comptent sur les guêpes pour se reproduire. Notamment le figuier qui profite de la présence de la guêpe figuier ou guêpe agaonidae, afin de pouvoir produire ses figues. Même si elles ne sont pas considérées comme un insecte pollinisateur, elles sont irremplaçables pour ces plantes. Et même si elles ne font pas de miel avec le pollen qu’elles transportent du figuier mâle au figuier femelle, les guêpes s’en nourrissent volontiers.

Si elles venaient à disparaître, seule la pollinisation manuelle par l’homme serait capable de les remplacer. Les guêpes sont donc importantes pour la biodiversité.

Les guêpes sont de bons compagnons dans les cultures

Au même titre que les coccinelles par exemple, les guêpes sont excellentes pour exterminer les nuisibles comme les pucerons, les mouches, les vers, les cochenilles et les parasites indésirables sur les plantes. Ce sont des prédateurs hors pair qui sont utilisés dans certains espaces agricoles afin de protéger les cultures.

L’utilisation de guêpes en agriculture permet, en effet, d’éviter les pesticides, car elles vont chasser tous les insectes destructeurs. Certaines pondent même leurs œufs dans ces nuisibles, et les larves en grandissant vont se nourrir de leur hôte.

Les guêpes meurent-elles comme les abeilles après avoir piqué ?

Non, contrairement aux abeilles, les guêpes peuvent piquer autant de fois qu’elles veulent. Il faut donc vous méfier si vous voyez un nid de guêpes, car une attaque en masse peut devenir fatale pour l’homme. Si les nids sont trop près de votre habitation, faites-les enlever par des professionnels.

De plus comme elles ne meurent pas après une piqûre, elles ont tendance à être plus agressives que les abeilles qui, elles, piqueront uniquement en dernier recours.