Questions fréquentes

Cristallisation du miel

Le miel est liquide à l'extraction des cadres. C'est une solution saturée en sucres et comme toute solution saturée, il cristallise plus ou moins rapidement, en fonction de l'équilibre de ses sucres principaux - fructose et glucose.

Plus la teneur en fructose est élevée, plus il restera liquide longtemps (ex. miel d'acacia). Plus la teneur en glucose est élevée, plus il cristallisera vite (ex. miel de colza). Cet équilibre des sucres dépend de son origine florale, mais n'a pas de lien avec sa qualité. Si un miel est chauffé à plus de 40 degrés, sa cristallisation est retardée. Si vous êtes un inconditionnel du miel liquide vous pouvez tiédir votre pot doucement au bain-marie (pas plus de 30°C).

On observe chez les miels qui cristallisent vite la formation d'une « fleur » à la surface. Il s'agit de micro-bulles qui remontent en surface lors de l'entreposage - en seaux ou en pots. C'est un phénomène naturel qui ne nuit pas à la qualité.

Sous nos climats tempérés, les miels finissent par cristalliser. Certains le font très rapidement, d’autres extrêmement lentement. La technologie, le travail des miels nous donne la possibilité de contrôler la cristallisation en la rendant fine et agréable ou bien au contraire de conserver un miel liquide le plus longtemps possible. Redonner un aspect limpide à un miel d’acacia, à un miel de sapin peut se faire sans mettre en péril sa valeur intrinsèque. Au contraire, vouloir, à tout prix, transformer un miel de colza en miel liquide, aura des conséquences irrémédiables sur sa qualité. Notre connaissance sur les miels nous permet aujourd’hui de choisir la technologie la mieux adaptée à la nature de chaque miel. Elle permet d’améliorer leurs caractéristiques sensorielles en conservant au maximum leurs propriétés propres.

http://www.miel-paris.com/questions/pourquoi-les-miels-sont-liquides-ou-cremeux