Essaim parisien

L'essaim avait déjà conçu un rayon de cire. Premier paquet d'abeille récupéré sur le mur à l'aide d'un sceau.
  • L'essaim avait déjà conçu un rayon de cire. Premier paquet d'abeille récupéré sur le mur à l'aide d'un sceau.
  • Plus gros paquet d'abeilles. J'ai repéré la Reine et l'ai posée à l'entrée de la ruche. Elle est rentrée à l'intérieur.
  • Les abeilles rejoignent la Reine.
  • Des ouvrières battent le rappel grâce leurs glandes de nasanoff (petit sonar). Le soir j'ai pu récupérer toute la colonie. Les abeilles rentrent en effet toutes dans la ruche avant la tombée de la nuit.
  • L'essaim est arrivé à destination sain et sauf. Il se trouve sur mon rucher principal en Seine et Marne. Il est déjà bien actif et semble prometteur.
  • 2 jours plus tard, nouvel appel pour un essaim dans un jardin à Drancy.
  • Je fais tomber l'essaim dans la cloche.
  • Je retourne la cloche sur le sol pour que l'essaim se reconstitue à l'intérieur.
  • Certaines abeilles mettent leur abdomen en l'air pour rappeler celles qui volent. Pour cela, elles utilisent leur glande de Nasanoff.
  • J'enfume l'endroit où se trouvait l'essaim pour inciter les abeilles à rejoindre leur nouvel habitat.
  • Graduellement, elles rejoignent la colonie. A la nuit tombée, toutes les abeilles sont rentrées. Je peux fermer la cloche et l'emporter.
  • Le lendemain matin, l'essaim s'est très bien reformé. Il est beau et important.
  • Je tape la cloche devant une ruche pleine de cadres bâtis. Vous pouvez apercevoir les rayons de cire qu'elles avaient commencé à construire dans la partie supérieure de la cloche.
  • Les abeilles sentent que la ruche est un habitat propice et commencent à y entrer.
  • Les abeilles sur le flanc de la ruche rappellent leurs congénères.
  • Presque tout le monde est entré. A la nuit tombée la colonie est déjà bien installée.

Essaim au 4e étage d'un immeuble rue de Saintonge dans le 3e arrondissement.

Des particuliers de la rue de Saintonge ont vu un essaim s'installer sous une fenêtre du 4e étage dans la cour principale de l'immeuble. Ils m'ont demandé de le récupérer.

L'opération s'est passé comme prévue et l'essaim parisien a rejoint mes autres ruches en Seine et Marne. Il est en pleine forme et promet un joli développement.