La récolte du miel

 

Une hausse pleine de miel

 

La récolte du miel

Lors de la récolte, il y a du travail au rucher, et ensuite dans le local appelé miellerie.
J'ai "décollé" les hausses pleines de leurs corps de ruches, chassé les abeilles, et je les pose dans la remorque de ma voiture. Chaque hausse pèse environ 30 kg, tout compris. Quelques abeilles volent encore au-dessus des hausses, elles finiront par rejoindre leur ruche.
Pour faire la route, je n'oublie pas de mettre la bâche:
   

remorque pleine de hausses pendant la récolte de miel

  Je retire un cadre plein de miel. Photo FIL  

Les hausses arrivent en miellerie, il n'y a plus d'abeille à l'intérieur.

Je vais pouvoir extraire le miel de chaque cadre, un par un, dans l'extracteur, après passage sur le bac à désoperculer.

On retire donc d'abord 1 cadre de la hausse, ce qui permet de mieux voir les autres cadres.

Les alvéoles sont pleines, recouvertes d'une opercule de cire. C'est un petit bouchon très fin, que les abeilles posent une fois leur miel "séché", afin qu'il ne soit pas à l'air libre, et se conserve sans problèmes.

Le cadre arrive donc sur le bac à désoperculer, pour lui retirer ses opercules à l'aide d'un couteau spécial à grande lame tranchante:

  Cadre plein de miel. Les alvéoles sont operculées. Photo FIL   Désoperculage d'un cadre. Photo FIL
 

Les opercules des alvéoles sont tombées sur le tamis, et vont s'égoutter doucement.

Du miel est donc aussi récupéré, par un robinet sous le bac.

  Une fois la cire égoutée, je la récupère. Elle sera fondue. Photo FIL
 

Cadres dans l'extracteur. Photo FIL.

Et on fait tourner l'extracteur, d'abord lentement, et de plus en plus vite. Le miel est projeté sur la paroi d'inox.
  Miel au fond de l'extracteur. Photo FIL.Et coule jusqu'au fond de l'extracteur. A ce stade, il contient beaucoup de brèches de cire, opercules, grains de pollen,...
  Le miel finit de s'écouler dans le maturateur. Photo FIL.Le miel séjournera ensuite plusieurs jours dans les maturateurs, après passage dans des tamis à mailles de 2 mm et 0,7 mm. Il pourra ainsi s'éclaircir par gravité.  

Nettoyage d'un tamis. Photo FIL.De temps en temps, on nettoie les tamis. Les brèches rejoignent les opercules pour s'égoutter.

  Mise en pot de miel. Photo FIL.   Après plusieurs jours de décantations dans les maturateurs, le miel en ressort clair.
  Machine à désoperculer Thomas   En 2012 nous avons investi dans une machine à désoperculer Thomas.
  Pompe pour acheminer le miel   Elle est équipée d'une pompe à palettes qui achemine le miel vers les maturateurs.
  Miel arrivant dans le maturateur  

Le miel propulsé par la pompe se déverse dans le maturateur. Il est filtré par les grands tamis que vous pouvez distinguer au dessus du maturateur.

En 2013, nous avons investi dans un nouvel extracteur. Je mettrai à jour cette page une fois que toute la chaine d'extraction sera installée.